Direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne
Ministère de la Culture et de la Communication

Accueil > Équipements communs > L'église Saint-Nicaise

Équipements communs

L'église Saint-Nicaise

La dernière réalisation envisagée est l’église, placée sous le patronage de Saint-Nicaise, évêque de Reims martyrisé au Ve siècle.

Elle se situe à proximité de la place centrale. Elle avait un temps été envisagée sur le boulevard Pommery, à l’emplacement du groupe scolaire, ou rue Lanson, à l’emplacement de la chapelle provisoire. Le site définitif était semble-t-il déjà choisi lors de l’inauguration de ce premier édifice le 25 mai 1922.

Dépouillée à l’extérieur, pour se fondre avec le reste de la cité-jardin, le décor intérieur est en revanche très élaboré. De style sud-alsacien, comme l’ensemble de la cité, le plan en croix grecque et la coupole octogonale du sanctuaire définitif rappellent un peu l’église d’Ottmarsheim située en Alsace au bord du Rhin.

La première pierre est posée le 7 mai 1923, l’église est inaugurée le 8 juin 1924 par le cardinal Luçon, archevêque de Reims. Elle est de dimensions réduites, tenant hors tout dans un cube de 30 mètres de côté.

Le principal matériau en est le béton armé, à l’exception de la charpente réalisée en structure métallique non apparente pour la tour lanterne et en bois pour les parties visibles. La brique de parement au format 21 x 10, 5 x 5, 5 cm est le principal matériau pour la décoration extérieure, y compris la clôture du parvis aujourd’hui très détériorée.

On retrouve également la brique dans la décoration intérieure pour les soubassements, les chapiteaux, les corbeaux supportant les charpentes et l’entrée du baptistère.  


L’église Saint-Nicaise classée monument historique en 2002

Jean-Marcel Auburtin étant décédé en 1926, dès 1942, l’architecte ordinaire des Monuments Historiques, M. Maybel, envisage le classement de l’église. Elle est d’abord inscrite à l’Inventaire Supplémentaire le 29 octobre 1975, puis finalement classée le 13 février 2002.

Des textes antérieurs à la construction nous indiquent qu’il aurait pu être envisagé la construction d’un temple protestant, voire même d’une synagogue, s’il y avait eu éventuellement des coreligionnaires de ces deux confessions dans la cité-jardin. Bien qu’il y ait des protestants parmi les patrons adhérents au Foyer Rémois, ce ne fut pas le cas et aucun autre lieu de culte n’y fut construit, il y aurait eu cependant des réunions organisées pour le public protestant dans une salle de la Maison Commune.

Le mobilier classé au titre des monuments historiques

Le Foyer Rémois a donné son accord à l'instruction d'un dossier de classement des objets mobiliers conservés dans l'église, qui relèvent d'un projet artistique cohérent et particulièrement représentatif de l'art religieux des années 1920.

Malgré quelques pertes (une bannière et un voile du tabernacle qui avaient été réalisés à la même époque), le style des ateliers d'art sacré s'exprime pleinement et dans toute sa diversité à l'intérieur de l'église Saint-Nicaise. Il cohabite avec une influence Art Déco, marquée par un souci de la stylisation et de la géométrisation des motifs décoratifs. Il s'agit d'un ensemble homogène sur le plan chronologique, même si la qualité esthétique des œuvres est inégale.

Sur la base de ces arguments, la commission supérieure des monuments historiques a rendu un avis favorable à l'unanimité des membres pour le classement du mobilier, permettant de valoriser cet édifice seul lieu de culte de la première moitié du XXe siècle protégé au titre des monuments historiques dans la région.

Candidature au Patrimoine mondial de l’Unesco

La cité jardin du Chemin Vert, et l’église Saint-Nicaise, font parti des trois sites concernés par la candidature de « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Carte postale - Inauguration de l'église Saint-Nicaise en juin 1924 - Cité-jardin du Chemin Vert

Carte postale - Inauguration de l'église Saint-Nicaise en juin 1924 - Cité-jardin du Chemin Vert

© Collection O. Rigaud

Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Eglise Saint-Nicaise vue depuis une rue du quartier - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - Octobre 2011

Eglise Saint-Nicaise vue depuis une rue du quartier - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - Octobre 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Vue d'ensemble - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2011

Vue d'ensemble - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2011

© Photo O. Rigaud

Eglise Saint-Nicaise et la cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

Eglise Saint-Nicaise et la cité-jardin du Chemin Vert, Reims - Octobre 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Chevet - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

Chevet - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

© Photo O. Rigaud

Chevet - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

Chevet - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

© Photo O. Rigaud

Détail du portail - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

Détail du portail - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims - 2007

© Photo O. Rigaud

Détail du portail - Eglise Saint-Nicaise en 2008 - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Détail du portail - Eglise Saint-Nicaise en 2008 - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Photo O. Rigaud

Plans

Plan masse - Ilot de l'église Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Plan masse - Ilot de l'église Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Collection O. Rigaud

Plans du Chevet et de la façade sud, dressés par JM Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Plans du Chevet et de la façade sud, dressés par J.M. Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Collection O. Rigaud

Plan de coupe, dressé par JM Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Plan de coupe, dressé par J.M. Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Bibliothèque Municipale à Vocation Régionale de Reims

Plan du rez-de-chaussée, dressé par JM Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Plan du rez-de-chaussée, dressé par J.M. Auburtin, en 1922 - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Bibliothèque Municipale à Vocation

Plan de détail des maçonneries, dressé par JM Auburtin - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

Plan de détail des maçonneries, dressé par J.M. Auburtin - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert Reims

© Bibliothèque Municipale à Vocation

Intérieur

Intérieur - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert - 2011

Intérieur - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert - 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Sur la gauche, la peinture L'annonciation de Maurice Denis et sur la droite la sculpture Adoration de l'enfant Jésus de Roger de Villiers - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert - 2011

Sur la gauche, la peinture L'annonciation de Maurice Denis et sur la droite la sculpture Adoration de l'enfant Jésus de Roger de Villiers - Eglise Saint-Nicaise - Cité-jardin du Chemin Vert - 2011

© Photo Axel Cœuret. Foyer Rémois

Plan du site - Accessibilité - Mentions légales - Bibliographie - Lexique - Liens - Contacts
Association « Les Amis de Saint-Nicaise du Chemin Vert » - culture.fr - france.fr
gouvernement.fr - service-public.fr - legrifrance.gouv.fr