Direction régionale des affaires culturelles Champagne-Ardenne
Ministère de la Culture et de la Communication

En 1919, alors que Reims est en ruines, après les ravages de la Première Guerre mondiale, la cité-jardin du Chemin Vert commence à émerger. Construite à la périphérie de la ville, elle est encore aujourd'hui considérée comme l'une des références de la cité-jardin.

Dès 1919, la SA d’HBM Le Foyer Rémois (créée à Reims en 1912) envisage la réalisation d’une cité-jardin au Chemin Vert et commence la réalisation de 36 maisons pour les familles nombreuses ouvrières. 617 logements, de 14 types différents, sous forme de petites maisons de style alsacien, seront habitées dès mars 1922.

On trouve là, avec près de 30 ans d’avance, à une époque où n’existent encore ni les Allocations Familiales, ni la Sécurité Sociale, ni les MJC, toute une série d’équipements et de services à destination des habitants : une association "La Maison de l’enfance" pour les mères et enfants en bas âge, une Maison commune avec bains-douches, un club, une bibliothèque, une salle des fêtes…, deux centres commerciaux, une boucherie, une boulangerie et un groupe scolaire destiné à l’accueil de 1 200 enfants.

L’église, édifiée à partir de 1923, classée au titre des monuments historiques, est décorée par de grands artistes de l’époque : Maurice Denis, René Lalique, Gustave Jaulmes…

La cité-jardin du Chemin Vert est toujours la propriété du Foyer Rémois.

Elle est labellisée "Patrimoine du XXe siècle". Institué par le ministère de la culture et de la communication, le label "Patrimoine du XXe siècle" est destiné à faire connaître les édifices ou ensemble d'édifices les plus significatifs de ce siècle en matière d'architecture et d'urbanisme.


Plan du site - Accessibilité - Mentions légales - Bibliographie - Lexique - Liens - Contacts
Association « Les Amis de Saint-Nicaise du Chemin Vert » - culture.fr - france.fr
gouvernement.fr - service-public.fr - legrifrance.gouv.fr